Témoignages d'étudiants en césure N°1: Tristan Hass (2019-2020)

Dernière mise à jour : 26 mars 2021

J’ai toujours eu cette idée de travailler dans le développement durable dans le coin de la tête et je m’y intéresse assez régulièrement. J’ai donc pour objectif de travailler dans le domaine du conseil et de me spécialiser dans ce secteur.


 

J’ai fait un premier stage de 6 mois dans le cabinet de conseil Onepoint au sein de l’équipe People Transfo qui s’occupe de toutes les missions de change et d’organisation. Je travaillais dans la practice industrie, énergie et service. Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de suivre un client pendant 5 mois et d’aller dans leurs locaux à Genève et Fribourg, en Suisse, une fois par mois. C’était super intéressant, l’équipe était vraiment géniale et je me suis fait pas mal de contacts.



Pour approfondir mon intérêt pour le secteur du développement durable, j’ai trouvé qu’il était plus opportun d’effectuer un second stage dans ce domaine. J’ai donc intégré l’entreprise Woodeum, promoteur immobilier fabriquant des bâtiments en bois bas carbone où j’ai été responsable du programme junior. Pendant 3 mois, j’ai accompagné une directrice de programme sur ses promotions immobilières et une maître d'ouvrage, une technicienne qui s’occupait de gérer tout ce qui est chantier des bâtiments. Cette expérience a été l’opportunité de m’ouvrir à un nouveau monde avec des personnes très intéressantes. C’était également une petite entreprise avec une soixantaine de personnes et il y avait une bonne ambiance.


Bien que j’aie intégré le master Conseil et Management Stratégique International, je n’avais aucune expérience dans le domaine du conseil et je ne savais pas exactement ce que ça représentait. Ces stages m’ont donc permis de découvrir de façon pratique ce domaine. Cette année de césure est un vrai avantage sur un dossier sachant que tu as pratiquement 1 an d’expérience professionnelle en plus. Sans cette année, je n’aurais effectué que des stages de deux mois et je trouvais donc que c’était assez limité pour entrer dans le monde du travail. Cela m’a donc permis d’acquérir de l’expérience professionnelle, de découvrir le monde du conseil et des domaines que je ne connaissais pas du tout telle que la promotion immobilière, et plus particulièrement les bâtiments bas carbone. J’ai rencontré pas mal de personnes et j’ai donc élargi mon réseau. J’ai appris les bases du conseil tels que la façon dont on répond à un appel d’offre, la bonne posture à adopter face aux clients et j’ai développé les compétences de base pour être consultant. Ces expériences m’ont également conforté dans mon projet de travailler dans le secteur du développement durable.


89 vues0 commentaire