Témoignages d'étudiants en césure

SÉGOLÈNE 

Cela me tenait à cœur de faire une année de césure entre les deux années de mon Master car je savais que je voulais travailler dans le domaine du conseil puisque j’avais développé une appétence pour ce métier à l’issue de mes premiers stages mais j’ignorais le secteur d’activité pour lequel je voulais travailler. J’ai donc pris cette année de césure pour développer mes compétences, mes savoir-être et savoir-faire en entreprise tout en ciblant les secteurs d’activité qui m’intéressaient. J’étais à la fois intéressée par les problématiques de développement durable et celles du secteur public qui tendent vers une modernisation de notre Etat. 

Ainsi, j’ai fait un premier stage de 6 mois chez WPD, un développeur éolien, en tant qu’assistante chef de projet au sein du pôle développement. J’ai assisté les différents chefs de projets dans la gestion quotidienne de leur portefeuille, j’ai participé à la recherche et à la configuration de nouveaux parcs éoliens et j’ai aidé à préparer les réunions de présentation aux élus locaux. C’est la première fois que je faisais un stage long et cela m’a permis découvrir profondément l’entreprise, de me développer dans les missions qui m’ont été confiées, de gagner en autonomie et en performance et de confirmer mon appétence pour les projets de développement durable. 

J’ai ensuite fait un second stage de 3 mois au Ministère des Armées, dans le Service des Essences des Armées (SEA). J’ai été intégrée au bureau des achats dans une équipe d’une dizaine de personnes et j’ai travaillé principalement sur la modernisation de cette fonction. J’avais pour mission de cartographier les processus d’achat actuels, ce qui impliquait de m’entretenir avec les différents acteurs pour comprendre leur métier et identifier les axes d’amélioration à apporter dans l’écriture du processus achat de demain. Ce stage m’a apporté énormément d’autonomie et a développé un important sens des responsabilités puisque j’ai participé à une mission transverse, nécessitant une réflexion globale et l’apport d’une vision moderne du métier d’acheteur. J’ai trouvé cette mission très intéressante et enrichissante, notamment par les échanges que j’ai pu avoir avec les différents collaborateurs du service. 

Je suis très contente d’avoir fait cette année de césure et la recommanderais à tout étudiant, à la fois pour développer ses compétences et ses connaissances de l’entreprise en général, mais surtout pour expérimenter ! C’est effectivement l’occasion de tenter et de découvrir un métier ou un secteur qui nous attire, sans pour autant y être durablement engagé. Ces expériences m’ont personnellement aidée à dessiner un parcours professionnel à suivre pour la suite : aujourd’hui je fais du conseil en transformation du secteur public chez Wavestone et j’adore !

TRISTAN

J’ai toujours eu cette idée de travailler dans le développement durable dans le coin de la tête et je m’y intéresse assez régulièrement. J’ai donc pour objectif de travailler dans le domaine du conseil et de me spécialiser dans ce secteur.

J’ai fait un premier stage de 6 mois dans le cabinet de conseil Onepoint au sein de l’équipe People Transfo qui s’occupe de toutes les missions de change et d’organisation. Je travaillais dans la practice industrie, énergie et service. Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de suivre un client pendant 5 mois et d’aller dans leurs locaux à Genève et Fribourg, en Suisse, une fois par mois. C’était super intéressant, l’équipe était vraiment géniale et je me suis fait pas mal de contacts.

Pour approfondir mon intérêt pour le secteur du développement durable, j’ai trouvé qu’il était plus opportun d’effectuer un second stage dans ce domaine. J’ai donc intégré l’entreprise Woodeum, promoteur immobilier fabriquant des bâtiments en bois bas carbone où j’ai été responsable du programme junior. Pendant 3 mois, j’ai accompagné une directrice de programme sur ses promotions immobilières et une maître d'ouvrage, une technicienne qui s’occupait de gérer tout ce qui est chantier des bâtiments. Cette expérience a été l’opportunité de m’ouvrir à un nouveau monde avec des personnes très intéressantes. C’était également une petite entreprise avec une soixantaine de personnes et il y avait une bonne ambiance.

Bien que j’aie intégré le master Conseil et Management Stratégique International, je n’avais aucune expérience dans le domaine du conseil et je ne savais pas exactement ce que ça représentait. Ces stages m’ont donc permis de découvrir de façon pratique ce domaine. Cette année de césure est un vrai avantage sur un dossier sachant que tu as pratiquement 1 an d’expérience professionnelle en plus. Sans cette année, je n’aurais effectué que des stages de deux mois et je trouvais donc que c’était assez limité pour entrer dans le monde du travail. Cela m’a donc permis d’acquérir de l’expérience professionnelle, de découvrir le monde du conseil et des domaines que je ne connaissais pas du tout telle que la promotion immobilière, et plus particulièrement les bâtiments bas carbone. J’ai rencontré pas mal de personnes et j’ai donc élargi mon réseau. J’ai appris les bases du conseil tels que la façon dont on répond à un appel d’offre, la bonne posture à adopter face aux clients et j’ai développé les compétences de base pour être consultant. Ces expériences m’ont également conforté dans mon projet de travailler dans le secteur du développement durable.